LES MORTS D’OMAR

« Les Waris d’Amazonie et les Korowai de Papouasie mangeaient leurs morts à souper : père, mère, frère, enfant, tout.

Ces tribus ont survécu jusqu’à nos jours… »

 

Le texte – paru en juillet 2016

Que dit le perroquet ? Faut-il appeler le traiteur ? Le riz est-il suffisamment épicé ? Et puis pourquoi enterrer les êtres qui ne sont plus ? Autant de questions qui emmerdent profondément Omar mais qui ne cessent de le poursuivre.

L’auteur

La littérature étant une religion, les dieux de Jonah Malak sont Marquez, Kundera, Canetti et Kadaré. Il partage son temps entre l’écriture et le cinéma. Sa nouvelle Le Conte de la maison bête a été lauréate du PJE 2011. Ses documentaires Masse Mystique et La Dernière plongée de David Shaw ont été produits par Némésis Films.

Télécharger

lire le début (pdf)couverture / argumentaireABONNEZ-VOUS