COMMENT SON PATRON TUAIT LES ANARCHISTES

« Il est ouvrier depuis l’autre jour, très fier de cette dignité nouvelle,

très émerveillé de se voir à la tête de dix-huit francs par semaine,

pour commencer. »

 

Le texte – paru en avril 2019

Les deux nouvelles réunies dans ce volume illustrent les combats sociaux de l’auteure suisse T. Combe. Un jeune apprenti découvre la soumission physique que son patron exige de lui dans Comment son patron tuait les anarchistes. Tandis que, dans Prisonnières, une mère et sa fille se retrouvent piégées par la neige, livrées à elles-mêmes au milieu d’une meute de chiens.

L’auteure

Née dans une famille d’horlogers loclois, Adèle Huguenin (1856-1933) commence à publier des nouvelles sous le pseudonyme de T. Combe dès 1879 ; son succès lui permettra de vivre progressivement de sa plume. En 1890, elle traverse une crise morale due à son échec à Paris, à une déception amoureuse et à la nécessité d’entretenir ses parents. Cette crise se traduira par une piété et un engagement ardent (lutte contre l’alcool, suffragisme, socialisme…), relayé par ses fictions et d’innombrables brochures et conférences.

Télécharger

lire le début (pdf) / couverture / argumentaireABONNEZ-VOUS